Co-voiturage, le nouveau mode de transport en commun

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Le co-voiturage est tendance et fait de plus en plus d’adeptes. Devenu un mode de transport à part entière, cette initiative est d’ailleurs encouragée par certaines entreprises et collectivités, conscientes des bénéfices apportés par la pratique.

LE CO-VOITURAGE : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Vous avez peut-être déjà pratiqué le stop, qui consiste à attendre au bord d’une route qu’un conducteur veuille partager avec vous un siège de sa voiture et une partie ou totalité de son trajet. Encadrée et plus sécuritaire, le co-voiturage a su s’imposer au fil des années, et devient un véritable mode de transport. Le concept est simple : un conducteur disposant d’une ou plusieurs places libres dans sa voiture, propose à des personnes de de les occuper, à condition bien-sûr que tout le monde se rende dans la même direction.

Et pour trouver une place libre ou des usagers susceptibles d’être intéressés, la meilleure méthode reste d’utiliser une application dédiée, telle que Blablacar, qui reste la référence en la matière. Sur son interface, de nouvelles annonces paraissent chaque jour, dans lesquelles les conducteurs affichent leurs destinations, le nombre de places disponibles, et les éventuelles conditions (présence d’animaux autorisée ou non, par exemple). Le prix étant également affiché dès le départ, es usagers peuvent contacter les conducteurs dont le trajet correspond à leurs attentes. Le règlement lui aussi, se fera directement via l’application qui se positionne comme le tiers de confiance entre le conducteur et ses hôtes.

Bon à savoir
Environ 4 000 000 de voitures circulent en France chaque jour.
Etude Journal du Net 2019

RÉSULTAT : DES ÉCONOMIES ET UNE RÉDUCTION DE LA POLLUTION

Si le co-voiturage rencontre aujourd’hui un tel succès, c’est parce que ses bénéfices sont réels, tant pour les conducteurs que pour les usagers. Pour les premiers, le co-voiturage est une façon de rentabiliser les trajets, qu’il s’agisse de trajets quotidiens ou exceptionnels. De plus, beaucoup reconnaissent que voyager accompagné est souvent plus agréable et plus chaleureux.

Pour les usagers, c’est un excellent moyen de laisser sa voiture au garage, et d’économiser des frais d’essence mais également d’entretien, car une voiture qui roule plus est une voiture qui s’use plus vite. D’autre part, le co-voiturage tend à fluidifier le trafic en réduisant le nombre de voitures sur la route, ce qui impacte positivement la durée des trajets. Sans oublier que certaines personnes vivent dans des zones non ou mal desservies par les transports en commun, ce qui les oblige habituellement à prendre la voiture. Le co-voiturage est donc une façon de se substituer aux transports en commun, tout en apportant de la convivialité aux trajets.

Enfin, le co-voiturage est largement encouragé car il s’agit de l’une des pistes pour réduire la pollution, en particulier en zone urbaine. En effet, le co-voiturage permet de remplir intelligemment les voitures pour en réduire le nombre sur les routes, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie et de réduire les émissions de CO2.

UNE INITIATIVE ENCOURAGÉE PAR CERTAINES ENTREPRISES ET COLLECTIVITÉS

Conscientes des intérêts du co-voiturage, de plus en plus de collectivités et d’entreprises l’encouragent. A l’image de la région Basse-Normandie, qui programme des interventions à travers l’association l’Etape, pour impulser la pratique du co-voiturage entre collègues notamment lors de manifestations grand public. Certaines entreprises souhaitent également sensibiliser leurs salariés aux nouvelles mobilités, et notamment au co-voiturage, ce qui favorise cette pratique et permet de multiplier les adeptes.

On constate que le nombre d’aires de co-voiturage augmente chaque année afin de faciliter la rencontre des conducteurs et des usagers. Le co-voiturage a encore de beaux jours devant lui car il répond à des problématiques actuelles de façon concrète et efficace.

Bon à savoir
Les personnes qui pratiquent le co-voiturage économisent en moyenne 1 550 € par an.
Etude Journal du Net 2019