L’économie circulaire ou l’émergence d’un nouveau modèle

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Face aux enjeux économiques et sociaux de notre époque, de plus en plus de personnes mettent en place des pratiques issues de l’économie circulaire. Zoom sur cette façon de consommer qui s’appuie davantage sur la réparation, la réutilisation, le recyclage et le choix de secteurs éco-responsables.

Réparer, réutiliser et recycler au lieu de jeter

Cela ne vous a probablement pas échappé : les ressources naturelles s’épuisent, la planète est de plus en plus polluée, et nous dépensons des fortunes chaque année pour remplacer les équipements qui tombent en panne. Par exemple, lorsque notre machine à laver ne fonctionne plus, nous pouvons avoir le réflexe d’en racheter une nouvelle. Pourtant, la fabrication d’une nouvelle machine à laver (comme tous les équipements, appareils et objets fabriqués en usine), a des conséquences néfastes sur l’environnement, puisque cela nécessite d’extraire toujours davantage de ressources naturelles comme l’eau, et les usines dégagent des particules fines et du CO2 qui s’accumulent dans l’air avec les conséquences que nous connaissons. Sans compter qu’une fois jetés, les objets s’accumulent pour la plupart dans les déchetteries, ce qui accentue la pollution, notamment des sols et de l’eau. Ce modèle est linéaire, puisqu’il est basé uniquement sur la consommation. Face à ce constat alarmant, de plus en plus de personnes décident de se tourner vers l’économie circulaire, c’est-à-dire privilégier la réparation des objets cassés, la réutilisation d’objets de seconde main qui sont encore performants, et le recyclage de ce qui est inutilisable. Cela permet non seulement de préserver la planète, mais également de réaliser des économies considérables.

Bon à savoir

Si vous devez acheter neuf et que vous souhaitez favoriser l’économie circulaire, privilégiez par exemple les sociétés qui s’engagent à donner leurs invendus au lieu de les détruire. Certains magasins ne revendent d’ailleurs que des invendus.

L’économies circulaire, un concept qui se décline à travers plusieurs domaines

Si vous souhaitez vous tourner davantage vers l’économie circulaire, vous pouvez commencer par étudier de plus près les filières qui mettent en avant ce modèle, à travers la réparation et le recyclage, mais également à travers la conception. Car l’économie circulaire s’appuie en effet sur différents secteurs d’activités et différentes logiques de production, définies notamment par l’ADEME (Agence nationale de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) :

  • L’approvisionnement durable, c’est-à-dire l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique d’achats responsables : les fournisseurs choisis doivent notamment respecter des critères environnementaux.
  • L’éco-conception qui consiste à produire en diminuant les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service tout au long de son cycle de vie.
  • L’écologie industrielle et territoriale qui vise à rechercher des synergies éco-industrielles à l’échelle d’une zone d’activité. Par exemple, les déchets d’une entreprise peuvent devenir les ressources d’une autre entreprise.
  • L’économie de la fonctionnalité qui est une forme d’économie collaborative, à travers laquelle l’usage prévaut sur la possession.
  • La consommation responsable, c’est-à-dire la consommation raisonnée, et le fait de choisir des produits en fonction de critères sociaux et écologiques.
  • L’allongement de la durée d’usage, notamment à travers le réemploi, la réparation et la réutilisation.
  • Le recyclage qui permet de traiter et de valoriser des matières contenues dans les déchets collectés, et donc de réduire la quantité de déchets qui s’accumulent dans les déchetteries et les incinérateurs de déchets.

Economie circulaire : du concept à la pratique

L’économie circulaire n’est pas un concept si nouveau, mais les enjeux écologiques et sociaux qui sont mis en avant depuis quelques années lui valent une nouvelle notoriété. Parmi les grands acteurs historiques de l’économie circulaire, on retrouve notamment Emmaüs, qui collecte de nombreux objets pour les réparer, les remettre en état et leur donner une deuxième vie à des prix très bas, en faisant notamment appel à des personnes issues de milieux défavorisés pour leur offrir un emploi.

De plus, il est possible d’adopter des gestes au quotidien, même lorsque l’on réalise des achats : en cette période de rentrée scolaire, on peut par exemple privilégier les cahiers et feuilles issues de papier recyclé.

N’oubliez pas non plus que la collaboration et la solidarité entre citoyens permet notamment d’alimenter ce modèle, mais également de favoriser le lien social : si vous avez besoin d’un outil que vous ne possédez pas et dont vous n’aurez pas besoin souvent, empruntez-le à votre voisin et offrez-lui un apéro en échange. Vous aurez non seulement réduit votre impact environnemental, vous aurez réalisé des économies, et vous aurez également renforcez vos liens avec votre voisin.